LE TELEGRAMME – DECEMBRE 2018 – SAINT-BRIEUC – GWENAELLE ROUZIC

 

 

C'est à un voyage sensible déclenchant sans cesse l'émotion que siiAn convie les spectateurs, s'accompagnant elle-même au rubab et entourée par les percussions éloquentes et la flûte d'Erwan Tassel. Inutile de comprendre les textes, les chants de siiAn touchent au cœur sans passer par l'intellect. Les accents orientaux diffusent leur part de rêverie, d'exil, d'espoir et de souffrance, dans un décor sobre et inventif. L'interprétation de siiAn atteint une magnifique ampleur, une maturité qui fait de ce projet une très belle réussite.

 

 

 

 

 

 

LE TELEGRAMME – NOVEMBRE 2018 – BRETAGNE – FRED JAMBON

 

 

En 2014, elle nous embraquait dans « Un Tour Ailleurs » délicieusement dépaysant. SiiAn prolonge le voyage avec « Périples ». Dans ce cinquième album, à la beauté poignante, la chanteuse costarmoricaine nous transporte du Rajasthan à l'Amérique, avec des escales prolongées en Afghanistan. Le thème directeur est l'exil, les espoirs et les souffrances qui l'accompagnent. L'artiste y interprète dans leurs langues d'origine des classiques de ces pays. Pour interpréter des des poèmes persans mis en musique au Xxème siècle, un morceau bulgare, ou le chant traditionnel d'un irlandais plongé dans la guerre aux Etats-Unis, siiAn s'accompagne de différents instruments. Le principal est le rubab afghan. Elle effectue ses périples en duo. Son compagnon est Erwan Tassel, flûtiste et percussionniste venu du jazz. Ensemble, ils créent une passerelle en Orient et Occident, où la voix claire et aérienne de la chanteuse balaie les frontières. De la musique du monde d'aujourd'hui.

 

 

 

 

 

 

OUEST FRANCE – NOVEMBRE 2018 – SAINT-BRIEUC – PERRINE EMMA

 

Avec ce cinquième album « Périples », siiAn a réussi à trouver un point de rencontre entre toutes les cultures qui se croisent en Europe.

 

La chanteuse siiAn n'en finit pas d'explorer les genres et cette fois, c'est en Inde et en Afghanistan qu'elle nous embarque pour un vibrant voyage musical. Elle nous emmène dans une traversée exquise, où le timbre de la voix couplée aux instruments explore les grands classiques de pays lointains. Elle s'est également employée à trouver une ligne esthétique musicale, à travailler la matière sonore pour créer une atmosphère musicale onirique qui fasse naitre des images, des songes, des souvenirs, de l'ordre de la mémoire qui flotte. Il aura fallu près d'un an à la chanteuse et à son complice Erwan Tassel pour préparer cet album, dans lequel ils vont bien au-delà du simple travail d'interprétation. Un bel hommage à ces cultures lointaines, à la beauté de leurs musiques, et à tous les demandeurs d'asile issus de pays malmenés. Car ce sont bien les migrations qui construisent l'humanité, et ça, siiAn l'a bien compris. Elle est d'ailleurs invitée le 1er décembre au Festival Migrant'Scène à Paris.

 

 

 

 

 

LE TELEGRAMME – NOVEMBRE 2018 – SAINT-BRIEUC -GWENAELLE ROUZIC

 

 

Périples, superbe invitation au voyage de siiAn.

 

Le titre du disque, Périples, la voix et les premières notes d'un chant tzigane, annoncent le voyage : l'exil, la peine transcendée et les séparations de réfugiés sont au cœur de ce nouvel album de siiAn. La chanteuse offre un parcours sensible dans diverses langues, s'accompagnant elle-même au rubab afghan et autres cordes, subtilement entourée des flûtes et percussions d'Erwan Tassel. L'ensemble témoigne de la belle sensibilité de cette artiste, suscite le partage, l'envie de la suivre sur ces chemins, et jamais n'ennuie. Un projet qui mérite grandement le détour, sur disque comme sur scène.

 

 

 

 

 

LA PRESSE D'ARMOR - chronique de l'album Périples – OCTOBRE 2018 – ANNICK GUILLEMOT

 

 

A partir des morceaux et textes d'origine, les deux musiciens inventent un dialogue musical où se répondent musiques modales contemporaines et mélodies traditionnelles. Un paysage sonore singulier, aérien et captivant, tissé par la flûte traversière, les cymbales, les tambours marocains, et les cordes orientales, habité par la voix unique de siiAn. On se laisse emporter dans ce voyage émouvant qui nous emmène d'un chant traditionnel irlandais avec Paddy's Lament, à une chanson d'Iran et d'Afghanistan, Dar an Nafas, ou encore le puissant chant bulgare Prituri Se Planinata. Un vrai bijou musical.

 

 

 

 

 

LE CRI DE L'ORMEAU – CHRONIQUE – NOVEMBRE 2018

 

 

Est-elle loin la rockeuse qu'on a connue dans les années 2000 ? Non, pas tant que ça. Depuis quelques années qu'elle s'est remise aux musiques du Monde, qu'elle avait fréquentées dans sa jeunesse, siiAn a gardé un gnaque de rockeuse, sans électricité, au service de chants aussi bien orientaux qu'occidentaux, mélangeant les genres. Elle semble à l'aise dans les langues perso-afghanes, mais ne détonne pas quand elle se met au bulgare ou à l'anglais, avec une belle voix acide faisant penser à certaines chanteuses indiennes. Ces musiques, elle les a apprises au contact de personnes en exil en Europe, elle-même s'exilant souvent pour découvrir. Elle a ici fait appel à Erwan Tassel, percussionniste et flûtiste, lui-même féru aussi bien de jazz que de musiques mixtes, assurant une rythmique très soutenue.

 

 

 

 

 

 

LE TELEGRAMME – OCTOBRE 2018

 

 

Concert au Domaine de la Roche Jagu, en première partie de Interzone (Serge Teyssot Gay et Khaled Aljaramani):

 

Dimanche sur la pelouse du château de la Roche Jagu, les deux derniers concerts de la saison d'été, refermant la page des festivités, se sont déroulés en présence d'un public venu nombreux applaudir dans une première partie la chanteuse siiAn et Erwan Tassel aux percussions. Des chants en provenance du Rajasthan, d'Afghanistan, de Bulgarie, ou encore d'Irlande qui ont enchanté l'assistance. SiiAn multiplie les concerts sur la région. Elle était la semaine passée à Plouha, où là encore le public a été surpris par son exceptionnelle prestation.

 

 

 

 

 

 

LA PRESSE D'ARMOR MAI 2018

 

 

La Sirène, salle comble pour siiAn.

 

C'était la première de son tout nouveau spectacle, « Périples », et le centre culturel affichait complet : siiAn et son complice Erwan Tassel ont ravi le public. Le dialogue subtil entre le rubab et la flûte traversière embarque l'auditoire vers des espaces lointains et oniriques. En fond de décor, des plaques de métal suspendues reflètent des lumières changeantes et vibrent de sons inconnus : est-ce la mer, un ciel ou le désert ?

 

Les morceaux, rythmés par la voix, belle et puissante, de la chanteuse, et les instruments de son complice, sont tantôt enjoués, tantôt poignants. Et si le son du rubab captive, le mariage original entre tambours marocains, cymbales, grosse caisse, et boite à sable, est tout aussi efficace.

 

Dans ce spectacle qui est inspiré par l'exil et le sort des réfugiés, on retiendra aussi deux interprétations fortes et émouvantes d'un chant traditionnel irlandais et de la chanson « Four women » de Nina Simone.

 

 

 

 

OUEST FRANCE – MONT DOL – FEVRIER 2018

 

 

Le duo de siiAn a envoûté le public à la Bégaudière. Dimanche au Manoir de la Bégaudière, devant une salle comble, le duo, formé par la chanteuse siiAn et le batteur Erwan Tassel, a envoûté le public. siiAn c'est plus qu'une chanteuse, c'est une voix qui invite au voyage musical.

 

 

 

Ouest-France / Erdeven - 29/07/2017

"SiiAn envoûte la chapelle Saint-Michel"

Les chansons de siiAn, aux couleurs des sables arides et des montagnes déchiquetées d'Afghanistan, ont envouté les auditeurs du concert donné à la Chapelle Saint-Michel. S'accompagnant tour à tour à la guitare ou au rubab, siiAn a conduit son auditoire dans un périple du Moyen-Orient jusqu'aux côtes des Etats-Unis."

 


 Festival sous les paupières des femmes / Quimperlé - Le Télégramme - 10 mars 2016

"Dari, rebab, daf, santoor, les mots utilisés par la musicienne siiAn, mardi, lors de son concert à la médiathèque, dans le cadre du Festival Sous les paupières des femmes, emmenaient les pensées de la centaine d'auditeurs aussi loin que ses notes et sa voix. Poignante et envoûtante comme les paysages d'Afghanistan d'où est issue sa musique (…)"

 

Centre Culturel La Sirène / Paimpol - La Presse d'Armor - avril 2015

"Samedi la salle de la Sirène était comble pour accueillir siiAn et son complice Gaëtan Samson. (…) Pour parachever la magie, il y a la voix de siiAn , envoûtante, presque hypnotique…Elle efface le temps et la distance. On se surprend à s'imaginer dans une grotte ou sur un bateau, toujours en quête d'un ailleurs où tout est plus libre. (…) Un voyage dont les 120 spectateurs de samedi soir ne sont pas encore revenus…"

 

 Centre Culturel Le Grand Pré / Langueux - Le Télégramme - octobre 2014

"siiAn a conquis le public du Grand Pré (...) Son invitation au voyage, de Bulgarie en Afghanistan, en passant par le Etats-Unis, a séduit les spectateurs. Embarquant à la suite de siiAn aux sons envoutants du rebab et des percussions de Gaëtan Samson, ils se sont laissés subjuguer par ces mélodies poignantes. La voix puissante, pleine et gracieuse de siiAn, qu'on a découvert depuis une quinzaine d'années sur un registre plus rock, a ici pris une autre ampleur sur ces chansons du monde, qui impressionne et touche au coeur. Car outre l'instrumentation, l'envergure vocale de la chanteuse costarmoricaine émerge, et le voyage commence. Il y a quelque chose d'universel dans ce projet, qui est vecteur d'émotion. Le duo achève son set sur "Ederlezi" qui met tout le monde d'accord, avant une chanson arabo-andalouse en arabe classique, que le public salue d'applaudissements nourris."

 

Frédéric Jambon - Le Télégramme - 28 avril 2014

Siian : " Un Tour Ailleurs"

L'ailleurs où la chanteuse - guitariste, mais aussi joueuse de oud, balalaïka, rebab, entraîne l'auditeur, passe par l'Afghanistan, la Serbie, la Bulgarie et le Canada de Léonard Cohen. Accompagnée d'un percussionniste, elle livre neuf morceaux du monde, éclatants d'une beauté universelle dans son interprétation sobre et lumineuse.

 

 

Le Théâtre de l'Arche / Tréguier - Le Télégramme -  avril 2014

"La surprise de la soirée est venue de siiAn en lever de rideau (...). Samedi, avec son compère Gaëtan Samson au daf et au santoor, elle a fait étalage de son talent. C'était la cerise sur le gateau en attendant, samedi, l'humoriste de France Inter, Sophia Aram."

 

 Chroniques de disques / Djouls - Le Cri de l'Ormeau - mars 2014

"Quelle belle surprise en ce début 2014 de pouvoir écouter cette artiste, que nous suivons et apprécions depuis de longues années, plonger dans les musiques du monde. Mais entendons nous bien, expression à prendre dans son sens le plus noble, car Siian a perçu ce qu'il y avait d'universel dans les voyages qu'elle nous propose. (...)"

 

 

La Presse d'Armor - Février 2014

"Enregistré au Faouët, "Un Tour Ailleurs, Mazar e Sharif/Philadelphia" est une petite merveille bichonnée par le label RDD Production à Lanleff" 

 

 

Centre Culturel de la Ville Robert / Pordic - Le Télégramme - janvier 2014

"Samedi, à la Ville-Robert, à Pordic, en première partie de Babx, le duo formé par la chanteuse costarmoricaine siiAn et son musicien a envoûté le public. Tous deux se sont mis au service de musiques et chants du monde et ça leur va très bien. Les spectateurs ont pris goût aux charmes du voyage, entre chants traditionnels afghans et bulgares et chansons phares de Leonard Cohen ou Nina Simone. Très écoutés, siiAn et Gaëtan ont été très applaudis." 

 

 Le Télégramme - septembre 2013

"Les nombreux auditeurs à l'église ont été envoutés par la musique du groupe siiAn: le chant mélodieux et puissant, le rythme doux du rebab, luth afghan, de la guitare et du oud. La qualité acoustique a été un véritable écrin pour cette belle prestation musicale." 

 

Gabriel Kerdoncuff - Radio Kreiz Breizh - 2011

"Coup de coeur. Une artiste des Côtes d'armor à suivre et à soutenir, rigueur esthétique, minimalisme, poésie."